Notre histoire 

 

Notre constat

Chaque site a une histoire et vos visiteurs veulent entendre la vôtre. Utilisez cet espace pour en dire plus sur vous, votre équipe et ce que vous proposez sur votre site. Double-cliquez sur la zone de texte pour modifier votre contenu et assurez-vous d'ajouter des détails pertinents pour les visiteurs du site. ​

Si vous êtes une entreprise, partagez votre parcours professionnel. Expliquez vos valeurs, votre engagement envers les clients et ce qui vous rend unique. Ajoutez une photo, une galerie ou une vidéo pour susciter l'intérêt de vos visiteurs.

 

L’association QuotaClimat s’est constituée début 2022, en pleine campagne présidentielle, pour interpeller sur la faible place de la crise écologique dans l'agenda médiatique.

 

L’initiative fut initiée par deux amies Eva Morel et Anne-Lise Vernières, alors que la crise écologique occupait en moyenne moins de 3% de l'espace médiatique (Baromètre de l’Affaire du Siècle) et était la grande absente du débat public. 

 

Un constat d’autant plus préoccupant, puisqu'en cette même période démocratique majeure, étaient publiés les deux derniers volets du 6e rapport du GIEC alertant sur l’urgence à agir. 

 

La première action fut la publication d’une tribune dans le JDD pour interpeller sur l’importance de médiatiser davantage et mieux les enjeux écologiques, en particulier dans le cadre de la campagne présidentielle laquelle constitue un moment démocratique fort. 

Cette tribune appelait les journalistes et les rédactions à prendre l’engagement volontaire de mettre l’accent sur le climat et la biodiversité à hauteur de 20% de l’espace audiovisuel disponible.

 

Elle fut signée par des milliers de personnes et relayée par des journalistes, des experts, des scientifiques, des politiques de tous bords. 

 

Puis, le collectif a lancé une pétition sur MesOpinions, récoltant plus de 20 000 signatures à ce jour. 

 

Enfin, QuotaClimat a été à l’origine de la mobilisation #DernierDébat qui avait vocation à interpeller les 2 modérateurs du débat de l’entre-deux-tours, Léa Salamé et Gilles Bouleau. Aux côtés d’une vingtaine d’associations (The Shift Project, WWF, On est prêt etc.) nous leur avons adressé une lettre ouverte ainsi qu’une liste de suggestions de questions pour que ces derniers construisent un débat en cohérence avec l’urgence écologique. Pour la première fois de l’histoire, le débat du 2nd tour consacra 18 minutes (soit 11%) du débat aux enjeux de la crise écologique. Si les questions ne traitaient que de la production électrique du pays, soit une infime partie des enjeux autour des limites planétaires, nous pouvons nous réjouir de cette avancée et cela doit nous motiver à poursuivre l’action !

Aujourd’hui, QuotaClimat travaille de concert avec les citoyens, les entreprises, les associations, les responsables politiques, les scientifiques et les journalistes, pour interpeller ensemble sur la nécessité d’un traitement médiatique à la hauteur de la crise écologique. Interpellation pacifique et plaidoyer sont les deux axes privilégiés de l’association.

bannière illustré sans texte.png

Nous constatons une dissonance frappante entre les choix médiatiques faits aujourd’hui, et le contexte d’urgence écologique dans lequel nous progressons. 

 

Nous avons, d’une part, une accumulation de rapports scientifiques qui nous alerte sur le fait que nous nous dirigeons tout droit vers un monde inhabitable, et ce, rapidement.

 

Et, d’autre part, un agenda médiatique totalement déconnecté de cette réalité, dicté par l’instantanéité de l’actualité et, peut être aussi, par la recherche de sujets plus “sensationnels”.

 

En tant que citoyens, nous souhaitons donc alerter sur le fait que le journalisme a un rôle démocratique majeur à jouer dans cette transition. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les journalistes ont le devoir de questionner les décideurs publics et privés sur leurs stratégies d’atténuation et d’adaptation. Ils peuvent exercer une pression constructive en faisant de la crise écologique la priorité

 

Enfin, ils ont un rôle déterminant à jouer dans la perception de cette crise par la population en promouvant de nouveaux imaginaires compatibles avec les limites planétaires. Alors que 80% des Français sont inquiets vis-à-vis du changement climatique (sondage Ipsos mars 2022), les médias, les journalistes doivent incarner un transmetteur de confiance, non-anxiogène, et qui traite tant des conséquences que des solutions pour favoriser l’action et non le repli.

Seuls 11% des Français déclarent se sentir "tout à fait" informés sur le changement climatique

L'équipe

Anne-Lise Vernières

Co-fondatrice/
Co- présidente 

3da1d780-cb91-434c-a9a0-6c002dc7594e.jpg
 

Diplomée de Sciences Po Paris, avec un master en Affaires publiques spécialisé sur les questions énergétiques et environnementales, Anne-Lise travaille en tant que collaboratrice parlementaire auprès de Députés membres de la Commission Développement Durable de l’Assemblée nationale. Convaincue que notre réponse face à l’urgence écologique doit s’inscrire de façon durable dans le débat public, elle co-fonde l’association QuotaClimat avec Eva Morel pour alerter sur le traitement médiatique de ces enjeux

6a9fa5a5-991e-47bc-9881-77050016f012.jpg

Eva Morel

Co-fondatrice/
Co- présidente 

Eva est collaboratrice parlementaire à l'Assemblée nationale et entrepreneure. Diplômée d'une licence de Sciences politiques et d'Environnement de l'Université McGill (Montréal) puis d'un master de politique environnementale à Sciences Po Paris, Eva milite depuis plus de 5 ans pour donner plus d'ambition à la transition écologique.

d827cb67-849b-47dc-a6cb-69633d917cf7 (1).jpg

Guillaume Khreiche

Trésorier

Formé en école de commerce et à Sciences Po Paris, Guillaume s’est spécialisé dans les sujets liés au traitement de l’urgence climatique par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales. Il accompagne ces acteurs dans leurs projets en tant que consultant en stratégie d’investissement public. Il est trésorier de QuotaClimat

15daa5fd-116d-488a-a466-34c7b61da6b2.jpg

Lola Morel

Secrétaire générale

Après avoir travaillé un an en tant que collaboratrice parlementaire, Lola reprend ses études en licence de sciences politiques - droit. Elle est engagée depuis plusieurs années dans des associations écologiques militantes. Elle réalise, au sein de QuotaClimat, de la veille médiatique.

2da6e3ee-0399-4f76-86c6-afa2173988aa.jpg

Jordan Allouche

Diplômé d'un double master Affaires publiques et sociologie politique, il démarre sa carrière auprès de la chancellerie de l'ambassade de France en Ouganda. En 2017,  il devient collaborateur parlementaire, pour deux ans.  Entre 2019 et 2020, il occupe pendant deux ans le poste de directeur conseil d'un cabinet de conseil en affaires publiques. Il crée en 2021 Ecolobby, le premier cabinet de conseil entièrement dédié aux acteurs engagés dans la transition écologique. Dans ce cadre, il a notamment accompagné les Amis de la Terre, la Convention des entreprises pour le Climat, le collectif EC2022,  ou encore l'ONG Canopée.

1U1A7711.jpg

Sara Gétin

Graphiste/
Illustratrice