top of page

Fact-checking du débat des législatives 2024 de France 2



QuotaClimat a organisé, aux côtés d'une cellule composée de +30 experts sectoriels, un décryptage du débat des législatives diffusé par France 2 le jeudi 27 juin.


Le débat réunissait les représentants des trois groupes politiques en tête des intentions de vote des élections à venir :

  • Jordan Bardella, pour le Rassemblement National

  • Gabriel Attal, pour Ensemble pour la République

  • Olivier Faure, pour le Nouveau Front Populaire


Voici le récapitulatif de leurs observations.


Cellule Immigration - sécurité

En collaboration avec Désinfox-Migrations.


Jordan Bardella (RN) a affirmé qu'il y a eu une multiplication des violences depuis que Emmanuel Macron est au pouvoir, et que nous faisons face à une insécurité record.

À nuancer - Si certains indicateurs liés à la délinquance ont effectivement augmenté par rapport à 2017 (+22% d’homicides, +63% de coups et blessures volontaires) d’autres indicateurs ont par ailleurs diminué (-10% des vols contre les personnes, -14% de cambriolages, -12% de destructions et dégradations volontaires) (source : Ministère de l’intérieur - Indicateurs de la délinquance enregistrés par la police nationale et la gendarmerie).


Par ailleurs, 74% de l'augmentation des coups et blessures volontaires entre 2017 et 2023 provient de l'augmentation des violences intrafamiliales. Ces dernières ont augmenté de 110% entre 2017 et 2023.


Jordan Bardella a affirmé qu'il y a une agression toutes les 44 secondes dans le pays.

À nuancer - Ce chiffre est utilisé par l'extrême-droite depuis 2022 et provient de l'enquête Cadre de vie et sécurité, réalisée par l'Insee pour l'année 2018. Selon elle, 710 000 personnes disent avoir été victime d'une agression pendant l'année 2018. Si on étale ce chiffre sur 365 jours, cela fait bien une nouvelle victime toutes les 44 secondes. Un chiffre qui connaît une évolution en dents de scie ces dernières années (887 000 en 2008, 695 000 en 2010), mais qui tend à diminuer.


Mais, comme l'explique la cellule de fact-checking de France info, ce chiffre parle de victimes et non d'agressions car il est possible que plusieurs personnes aient été victimes de la même agression. Selon les chiffres des forces de l'ordre et en appliquant le même calcul, le nombre de victimes est plutôt de une agression toutes les minutes et demie.


Jordan Bardella (RN) a affirmé que 75% des Français étaient alignés sur les questions d'immigration.

Faux - Il fait écho à une étude Ifop de 2023 affirmant que 75% des Français étaient favorables à l'organisation d'un référendum sur les questions d'immigration. En revanche, ce sondage démontre une ambivalence de posture : une nette majorité de Français (60%) estiment en effet que c’est le devoir de la France d’accueillir des migrants qui fuient la guerre et la misère. Rien d'uniforme dans les perceptions, donc.


Jordan Bardella (RN) a affirmé qu’il ne souhaitait supprimer de droit à personne.

Faux - Le programme du Rassemblement national indique souhaiter supprimer le droit du sol. Cet unique exemple dément l’affirmation.


Jordan Bardella (RN) a affirmé que les clandestins sur le territoire français généraient de l’insécurité dans la rue, puis que l'immigration en règle générale en était responsable.

Faux - Une étude du centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII), organisme placé auprès du Premier ministre, dément le lien entre augmentation de l’immigration et insécurité : « Les immigrés ne sont pas à l’origine d’une augmentation des taux d’infraction dans les pays d’accueil. (…) Le nombre de délits commis dans un pays n’augmente pas à la suite d’une vague migratoire. »   


En France, les étrangers représentent environ 8% de la populations, 14% des auteurs d’affaires traitées par la justice et 23% des personnes incarcérées. Il n’est cependant pas possible d’imputer l’origine étrangère des auteurs comme la cause des délits. L’étude du CEPII mentionnent d’autres facteurs comme la surreprésentation des jeunes hommes dans la population immigrée ; la précarité économique qui les touche davantage et, enfin, un « traitement différencié » tout au long de la chaîne pénale, « de la probabilité d’arrestation à celle d’être incarcéré ».  (source : CEPII).



Cellule Économie - Finances Cellule composée de :

  • William Honvo, économiste,

  • Simon-Pierre Sengayrac, co-directeur de l'Observatoire de l’économie de la Fondation Jean-Jaurès,

  • Xavier Jaravel, professeur associé d'économie à la London School of Economics

  • Clément Boullé, PhD, agrégé d’économie, chercheur en économie du travail

  • Alexandre M, économiste

  • Corentin D, économiste


Olivier Faure (NFP) a affirmé qu'en 10 ans, les 500 familles les plus riches de France ont décuplé leur fortune de 200 à 1200 milliards d'euros.

Faux - Cela s'est produit en 20 ans, pour passer de 124 milliards d'euros détenus par les 500 familles les plus riches en 2003 à 1170 milliards d'euros en 2023 d'après l'Observatoire des inégalités.


Jordan Bardella a affirmé qu'un Français sur trois n'arrivait pas à se soigner.

Faux - Comme l'a démontré la cellule de fact-checking de TF1, le RN se fonde sur deux sondages réalisés en 2013 et 2018 sur un échantillon de 1000 personnes, qui concluait que "près d’1 Français sur 5 (18%) a eu des difficultés pour payer ses frais de santé au cours des 12 derniers mois" et que "près d’un tiers des Français (30%) ont déjà renoncé à se faire soigner au cours des 12 derniers mois, notamment les CSP- (36%), les ouvriers (41%) et les jeunes de moins de 35 ans (36%)".


Or, à partir d'un large échantillon de 16 945 répondants, l'Insee aboutit à des statistiques bien moins alarmistes : seuls 3,8% des Français affirment en 2017 avoir renoncé à au moins un soin.


Jordan Bardella (RN) a affirmé qu'on avait aujourd'hui le taux de chômage des jeunes le plus haut depuis 40 ans.

Faux - En 1988-1991 et 2000-2001, le taux de chômage des jeunes était plus haut (Insee).


Gabriel Attal (Ensemble) a affirmé que “aujourd’hui, augmenter un salarié de 100 euros coûte quasiment 500 euros à l’entreprise”.

Partiellement vrai - C'est uniquement le cas pour les salaires au niveau du SMIC du fait des exonérations de cotisations sociales - un cas particulier se situant pile au niveau du “seuil”.


Cellule Environnement

Cellule composée de :

  • Guillaume Kerlero de Rosbo, directeur Transition écologique de l'Institut Rousseau

  • Aurélien Bigo, chercheur sur la transition énergétique des transports

  • Benoît Catalayud, directeur transition énergétique chez Capgemini Invent

  • Théodore Tallent, chercheur sur l'acceptabilité des politiques environnementales à Sciences Po

  • Malo Jean, chercheur sur l’écologie et les partis politiques à Sciences Po

  • Hervé Guyomard, directeur de recherche à l’INRAE

  • César Dugast, cofondateur de Eclaircies

  • Maxime Efoui-Hess, coordinateur des programmes “Numérique” et “Industrie & matières” au Shift Project

Jordan Bardella (RN) a affirmé que la France est un des pays les plus propres au monde, responsable de 0,6% des émissions mondiales de CO2, alors que les Etats-Unis et la Chine représentent un tiers des émissions mondiales à eux deux.

Faux - La France représente 1,5% des émissions mondiales de CO2, 0,8 à 0,9% si l'on soustrait les importations, et 2,2% si l'on prend en compte la contribution historique du pays au réchauffement climatique. C'est le 12ème pays le plus polleur historiquement d'après le Carbon Project.


Jordan Bardella a affirmé que puisque 50% de nos émissions étaient importées, sa mesure phare consistait à favoriser les circuits courts pour répondre à la crise climatique.

Fallacieux - Le transport n'est pas le principal poste d'émissions de CO2 dans la chaine de production. Réduire les distances n'équivaut pas à supprimer les émissions associées à la production d'un produit. Par exemple, le transport de représente que 13,5% des émissions de notre alimentation.


Jordan Bardella (RN) a affirmé que les éoliennes tournaient un quart du temps à vide et qu'elles étaient donc inefficaces.

Faux - D'après EDF, les éoliennes tournent plus de 80% du temps. Par ailleurs, ce taux est très efficace en comparaison du solaire, pour qui il se situe entre 10 et15%. En matière d’efficacité, une éolienne « rembourse » en 1 an de production l’équivalent de l’énergie « dépensée » pour sa fabrication. C’est similaire au nucléaire.


Jordan Bardella (RN) a affirmé qu'Emmanuel Macron avait pris la décision de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim.

Faux - C’est François Hollande qui a pris cette décision (source).


Gabriel Attal (Ensemble) a affirmé que c’est en investissant dans les énergies décarbonées que nous resterions dans la trajectoire des accords de Paris.

Incomplet - Les experts du GIEC s’accordent sur l’importance de mettre en place des politiques de sobriété (réduction de la consommation) en parallèle.


Gabriel Attal (Ensemble) a affirmé que les éoliennes installées chaque année sont équivalentes à un réacteur nucléaire supplémentaire.

Faux - En 2023, 1,6 GW de capacité éolienne a été installée (source: RTE). Considérant un facteur de charge de 25%, cela représente une production de 3,1 TWh sur un an.


En comparaison, considérant un réacteur nucléaire d’une puissance de 900 MW avec un facteur de charge de 75% (standard français), la production est de 5,3 TWh sur un an : elle est donc plus importante.

Commentaires


bottom of page