top of page

Notre histoire

L’association QuotaClimat s’est constituée début 2022, en pleine campagne présidentielle, pour interpeller sur la faible place de la crise écologique dans l'agenda médiatique.

 

L’initiative fut initiée par Eva Morel, Anne-Lise Vernières et Lola Morel, alors que la crise écologique occupait en moyenne moins de 3% de l'espace médiatique (Baromètre de l’Affaire du Siècle) et était la grande absente du débat public. 

 

Un constat d’autant plus préoccupant, puisqu'en cette même période démocratique majeure, étaient publiés les deux derniers volets du 6e rapport du GIEC alertant sur l’urgence à agir. 

 

La première action fut la publication d’une tribune dans le JDD pour interpeller sur l’importance de médiatiser davantage et mieux les enjeux écologiques, en particulier dans le cadre de la campagne présidentielle laquelle constitue un moment démocratique fort. 

Cette tribune appelait les journalistes et les rédactions à prendre l’engagement volontaire de mettre l’accent sur le climat et la biodiversité à hauteur de 20% de l’espace audiovisuel disponible.

 

Elle fut signée par des milliers de personnes et relayée par des journalistes, des experts, des scientifiques, des politiques de tous bords. 

 

Puis, le collectif a lancé une pétition sur MesOpinions, récoltant plus de 30 000 signatures à ce jour. 

 

Enfin, QuotaClimat a été à l’origine de la mobilisation #DernierDébat qui avait vocation à interpeller les 2 modérateurs du débat de l’entre-deux-tours, Léa Salamé et Gilles Bouleau. Aux côtés d’une vingtaine d’associations (The Shift Project, WWF, On est prêt etc.) nous leur avons adressé une lettre ouverte ainsi qu’une liste de suggestions de questions pour que ces derniers construisent un débat en cohérence avec l’urgence écologique. Pour la première fois de l’histoire, le débat du 2nd tour consacra 18 minutes (soit 11%) du débat aux enjeux de la crise écologique. Si les questions ne traitaient que de la production électrique du pays, soit une infime partie des enjeux autour des limites planétaires, nous pouvons nous réjouir de cette avancée et cela doit nous motiver à poursuivre l’action !

Aujourd’hui, QuotaClimat travaille de concert avec les citoyens, les entreprises, les associations, les responsables politiques, les scientifiques et les journalistes, pour interpeller ensemble sur la nécessité d’un traitement médiatique à la hauteur de la crise écologique. Interpellation pacifique et plaidoyer sont les deux axes privilégiés de l’association.

Notre histoire

Notre constat

Nous constatons une dissonance frappante entre les choix médiatiques faits aujourd’hui, et le contexte d’urgence écologique dans lequel nous progressons. 

 

Nous avons, d’une part, une accumulation de rapports scientifiques qui nous alerte sur le fait que nous nous dirigeons tout droit vers un monde inhabitable, et ce, rapidement.

 

Et, d’autre part, un agenda médiatique totalement déconnecté de cette réalité, dicté par l’instantanéité de l’actualité et, peut être aussi, par la recherche de sujets plus “sensationnels”.

 

En tant que citoyens, nous souhaitons donc alerter sur le fait que le journalisme a un rôle démocratique majeur à jouer dans cette transition. 

Les journalistes ont le devoir de questionner les décideurs publics et privés sur leurs stratégies d’atténuation et d’adaptation. Ils peuvent exercer une pression constructive en faisant de la crise écologique la priorité

 

Enfin, ils ont un rôle déterminant à jouer dans la perception de cette crise par la population en promouvant de nouveaux imaginaires compatibles avec les limites planétaires. Alors que 80% des Français sont inquiets vis-à-vis du changement climatique (sondage Ipsos mars 2022), les médias, les journalistes doivent incarner un transmetteur de confiance, non-anxiogène, et qui traite tant des conséquences que des solutions pour favoriser l’action et non le repli.

Notre constat

L'équipe

LE BUREAU

394869688_305563208894268_7300207575507322616_n.jpeg

Eva Morel

Co-fondatrice

Co-présidente

Anne-Lise Vernières

Anne-Lise Vernières

Co-fondatrice

Co-présidente

Lola Morel

Lola Morel

Co-fondatrice

Secrétaire générale

photo_2023-07-16 15.50.56.jpeg

Jean Sauvignon

Trésorier

SALARIÉE

1697988176322.jpeg

Louna Wemaere

Chargée de projets

Plaidoyer

SEROT ALMERAS LATOUR_Guillaume.jpg

Guillaume Serot Almeras

Chargé de formation

2da6e3ee-0399-4f76-86c6-afa2173988aa_edited.jpg

Jordan Allouche

Responsable plaidoyer

point levé.png

Lucas Robin-Chevallier

Responsable plaidoyer européen

Louise Seguin

Louise Seguin

Convivialité

Léonie Roussel.jpeg

Léonie Roussel

Coordination des bénévoles

Cohésion interne

Olivier Perret.jpeg

Olivier Perret

actions en cours.png

Tanneguy Hoüitte de la Chesnais

actions en cours.png

Paul Palacio

actions en cours.png

Hugo Marro-Menotti

Vigies

Guillaume Dutey-Harispe

Guillaume Dutey-Harispe

actions en cours.png

Martin Platiau

actions en cours.png

Frédéric Portmann

actions en cours.png

Hugo Gitton

Alexandra Lagrange.jpeg

Alexandra Lagrange

Plumes

actions en cours.png

Hugo Gitton

actions en cours.png

Léo Braillon

Artistes

1U1A7711.jpg

Sara Getin

Graphiste

Léonie Roussel.jpeg

Léonie Roussel

Chargée de communication

actions en cours.png

Armelle Nicolas

Vidéos

actions en cours.png

Tristan Bosc

Graphiste

L'équipe

Nos actions

Tribune d'interpellation
dans le Journal du Dimanche 
-

13 mars 2022

Suite à la publication du deuxième volet du sixième rapport du GIEC et sa faible couverture médiatique, nous avons publié une tribune proposant de façon provocatrice l'instauration d'un quota de 20% dédié aux enjeux écologiques dans les médias. La tribune fut signée par plus de 1 500 personnes dont des experts, des politiques de tous bords, des journalistes, des associations et des personnalités qualifiées.

Pétition pour l'instauration d'un quota de temps dédié aux enjeux écologiques dans les médias
-

24 mars 2022

Suite au succès de la tribune et à la réception de nombreux soutiens citoyens, nous avons lancé une pétition avec MesOpinions pour faire vivre la proposition dans le débat public, notamment dans le cadre des élections présidentielles puis législatives de 2022. La pétition recueille à ce jour plus de 23 000 signatures.

Interpellation #DernierDébat lors de l'entre-deux-tours des présidentielles
-

avril 2022

Dans le cadre de la préparation du débat de l'entre-deux-tours des élections présidentielles de 2022, nous avons interpellé les deux modérateurs (Gilles Bouleau et Léa Salamé) afin qu'ils dédient au moins 20% du temps de débat aux enjeux écologiques. Nous avons réalisé une campagne de plaidoyer d'ampleur nationale, relayée par un grand nombre d'associations, structures et personnalités partenaires, ayant permis une grande couverture presse.

Rédaction d'une proposition de loi pour accroître et améliorer la couverture médiatique des enjeux écologiques​
-

septembre - décembre 2022

Suite aux retours positifs de nos dernières actions, au caractère consensuel d'un certain nombre de nos propositions et aux blocages soulevés par de nombreux experts concernant la difficulté de progresser quant au traitement médiatique des enjeux écologiques (modèles de financements des médias, publicité, formation initiale et continue, structure de suivi, quantification et observation du traitement des sujets), nous avons initié un travail de fond permettant d'élaborer une proposition de loi soumise au gouvernement et au parlement à la rentrée 2022. Nous réalisons ce travail en collaboration avec l'Institut Rousseau.​

Portage politique de la proposition de loi
-

en cours

Interventions dans des écoles de journalisme (ESJ Lille, CELSA) et des universités (SciencesPo Paris, Panthéon Assas)
-

en cours

Création d'un baromètre sur le traitement médiatique des enjeux écologiques
-

en cours

Nos actions Quotaclimat

Expansion de la mobilisation à l'échelle européenne et internationale -
en cours

Nos actions
bottom of page